Quand les Français jugent leur justice

A la demande du Club d’Iéna*, l’IFOP a réalisé mi-mars un sondage pour recueillir l’avis des Français sur la justice en France.

Quand les français jugent leur justice.jpg

Les principaux enseignements de ce sondage sont les suivants :
• 55 % des Français ont confiance en leur justice. Ce pourcentage est le même qu’en 2011.
• 52 % des Français estiment que la justice est indépendante.
• 63 % des Français jugent que la justice fonctionne mal (contre 71 % en 2011).
• 71 % des Français estiment que la justice et les juges ne disposent pas de moyens suffisants pour effectuer correctement leur travail (contre 77 % en 2011).

De l’avis d’une grande majorité, l’institution judiciaire manquerait donc de moyens pour remplir sereinement ses missions. Les professionnels du droit le constatent d’ailleurs, à commencer par les juges eux-mêmes qui, en 2016, ont attiré l’attention des pouvoirs publics sur cette question par la voix du premier président de la Cour de cassation.

Ce manque de moyens met en évidence l’intérêt de trouver des solutions alternatives à des procédures pouvant souvent durer plusieurs mois, à commencer par la négociation.

Comptant dans leurs rangs des experts en droit spécialisés dans la négociation, les sociétés de protection juridique sont reconnues pour remplir cette mission avec succès et participer grandement au désengagement des tribunaux. 80 % des litiges qu’elles ont à traiter se règlent en effet dans la négociation.

* Rassemblant des experts du droit, cette association a pour objet de promouvoir, dans le débat public, une approche juridique des questions politiques et sociales.