Legaltech : de quoi s'agit-il ?

Cette nouvelle terminologie est utilisée depuis le début des années 2000 pour désigner des entreprises numériques qui mettent à la disposition des professionnels du droit des outils ou des documents leur permettant d’automatiser certaines tâches.

Legaltech de quoi s'agit-il.jpg

Par extension, le terme de Legaltech désigne aujourd’hui les nombreuses startups qui mettent en place des plateformes de mise en relation de clients avec de avocats, fournissent des documents-types aux particuliers et entreprises pour qu’ils remplissent eux-mêmes leurs formalités ou qui automatisent la rédaction juridique.

Ce secteur est en plein essor et modifie profondément la relation du citoyen ou de l’entreprise au droit en leur donnant un ensemble d’informations expertes.

Néanmoins, cette émergence pose plusieurs types de questions fondamentales : peut-on automatiser toutes les tâches juridiques ? Quelle est la place du conseil qualifié dans le processus ? Où est la nécessaire dimension humaine de la relation ? Quels sont les seuils de responsabilité des intervenants ? Autant d’incertitudes qui ouvrent un large débat et limitent le champ d’intervention actuel des nombreuses sociétés qui se lancent sur ce segment.

Pour leur part, les experts de la protection Juridique utilisent d’ores et déjà les outils de la Legaltech quand ils ont démontré leur efficacité. Toutefois, ils ne se substituent en aucun cas à l’engagement et l’expertise des spécialistes du droit qui vous conseillent et vous orientent en cas de litige.